La relation client-entrepreneur doit-elle être réinventée ?

La relation client-entrepreneur doit-elle être réinventée ?

Dans la longue liste des acquis comportementaux, j’invite à la table la relation client-entrepreneur fondée depuis longtemps sur le « Je paye donc on m’obéit » et sur son corollaire « Le client est roi donc je lui passe tout pour être certain d’être payé/d’obtenir le chantier ».

Moi, dirigeante de TPE, j’ai choisi d’abandonner les horaires fixes de travail.

Moi, dirigeante de TPE, j’ai choisi d’abandonner les horaires fixes de travail.

Nous sommes aujourd’hui trois femmes à travailler pour mon bureau d’étude de paysagiste. Cela fait 14 ans que j’ai monté cette société, Canopées, que je chéris parce qu’elle m’offre la possibilité de faire un métier que j’adore, créatif, humain, passionnant. Depuis 14 ans, nous avons travaillé en suivant les horaires très féminins du 9h-16h30, qui nous permettaient d’aller chercher nos enfants à l’école entre autres, mais aussi d’avoir du temps et de l’énergie (plus beaucoup !) pour cette fameuse seconde partie de la journée, en général. Tout allait bien, mais c’était dense. Et crevant.

Dans l’enfer des souffleurs de jardin

Dans l’enfer des souffleurs de jardin

Dans l’enfer des souffleurs de jardin (ou l’éloge du râteau à feuilles)

Avec le développement des immeubles et des copropriétés pourvues d’un « espace vert », l’humanité s’est vue affublée dans les dernières décades d’un nouvel animal à trompe : j’ai nommé le souffleur de feuilles.

Quiz: Avez-vous le bon état d’esprit pour réussir votre jardin?

Quiz: Avez-vous le bon état d’esprit pour réussir votre jardin?

Pour connaître votre état d’esprit au jardin, prenez un papier et un stylo et notez honnêtement vos réponses à ce quiz psychologique spécial jardinage… 😉

1. En matière de désherbage vous êtes plutôt du genre à :

a. En faire une fois par an, quand il fait beau, qu’il n’y a pas de vent et que les planètes sont toutes alignées.

b. En faire une fois par mois, si j’ai le temps, envie, et que quelqu’un me donne un coup de main !

c. En faire une fois par semaine, tous les samedis matin après le marché, pour que le jardin soit beau quand on reçoit des amis.

d. En faire une fois par jour, avec ma loupe et ma petite cuillère, j’enlève le moindre truc pas net. D’ailleurs, y’en a presque plus…

Le mythe de la terre de bruyère

Le mythe de la terre de bruyère

Répandue depuis des décennies, colportée par tous les articles de jardinage, livres, blogs, émissions TV, l’obligation d’utiliser de la terre de bruyère pour certaines plantations a toujours éveillé chez moi une suspicion plus que démangeante. Alors qu’en est-il véritablement de cette injonction datant de nos grands-mères ? Et qu’en est-il des conséquences de cette pratique ? La terre de bruyère est-elle vraiment nécessaire ? Serait-ce au contraire un mythe bien entretenu ? Lisez dans ces lignes notre expérience de paysagiste, sur le terrain, et faites ensuite vos propres essais.

Comment devenir plus écologique par l’intermédiaire de son jardin ?

Comment devenir plus écologique par l’intermédiaire de son jardin ?

Vous possédez un jardin, vous l’aimez, et même le chouchoutez pour certains d’entre vous. Mais !!! Si l’écologie vous attire et vous inspire, vous ne savez pas par quel bout commencer pour devenir plus écologique à travers votre jardin ?

Voici quelques conseils simples pour commencer… et approfondir le début de la question.

Quelle est la meilleure saison pour planter au jardin?

Quelle est la meilleure saison pour planter au jardin?

Quelle est la meilleure saison pour planter au jardin ?

Y a-t-il une meilleure saison pour planter ? Voilà une question que des milliers de gens se posent, quand ils sont heureux propriétaires d’un jardin. En tout cas, voilà une question que TOUS nos clients nous posent au moment d’aborder le planning de leur aménagement de jardin…

Cette question est bien sûr légitime : on veut que ça marche, on veut que la plante survive, que notre talent de démiurge ou (plus modeste) d’ouvrier végétal soit reconnu par la Nature ! On s’inquiète, on s’interroge, la crainte de faire une bêtise plane au-dessus de nous. Septembre ? Mars ? Pas juillet quand même !

La petite histoire derrière le Nuancier du Jardinier

La petite histoire derrière le Nuancier du Jardinier

Comme souvent, les plus belles histoires commencent par une envie toute simple. Et un peu d’ambition… ! Pour vous raconter le point de départ du Nuancier du jardinier, je peux vous parler de notre perplexité face aux photos de fleurs sur internet et dans les livres qui, pour une même variété, allaient parfois du rose au violet en passant par le lilas. Impossible de savoir quelle était la bonne teinte, à savoir la couleur réelle de la fleur dans les jardins. Et dès lors impossible de l’associer avec d’autres plantes dans nos projets, sans avoir peur de se tromper. Je vous passe les quantités de surprises désagréables, une fois le jardin planté, lorsque certaines floraisons s’avéraient très peu fidèles et l’association végétale loin de de l’effet escompté !

L’aventure du Festival des Jardins de Chaumont-sur-Loire

L’aventure du Festival des Jardins de Chaumont-sur-Loire

Alors que j’étais toujours sur les bancs de la Formation Continue de l’Ecole du Paysage de Versailles, nous avons eu une folle envie deux de mes collègues et moi-même : déposer un dossier de projet au célébrissime/inatteignable/fantasmagorique Festival des Jardins de Chaumont-sur-Loire.

Graal pour les paysagistes reconnus ou en devenir, ce festival annuel propose 26 jardins éphémères sur une thématique imposée et sur une parcelle en forme de feuille de tulipier (dessinée par le paysagiste belge Jacques Wirtz).

D’où vient notre nom Canopées ?

D’où vient notre nom Canopées ?

Trouver un nom pour son activité est toujours une étape délicate. Il faut, d’une part que le mot ou l’ensemble de mots vous ressemble, qu’il vous incarne et vous soit fidèle, mais il faut également, si possible, qu’il soit évocateur. Pour le dire vite, l’univers qu’il charrie doit être riche en émotions, sensations et inconscient collectif.